Un des freins à l'engagement des Français dans les activités intergénérationnelles

La méconnaissance des acteurs présents sur les territoires.

Publié le 20 décembre 2013
Un des freins à l'engagement des Français dans les activités intergénérationnelles




Révélé par l'enquête TNS-SOFRES-IRCANTEC présentée le 17 décembre à l'occasion de la 3e Rencontre nationale de l'Ircantec, le manque d'information concernant les organisations en charge des activités de solidarités intergénérationnelles apparaît comme un frein à l'engagement des Français dans ce domaine.

Parmi les français qui ne sont pas engagés dans des activités de solidarité intergénérationnelle, le manque d'information sur les organisations en charge de telles activités représente un frein pour près un tiers d'entre eux (29%).

Les différents acteurs présents à cet évènement, associations, institutionnels, élus se sont accordés pour confirmer l'existence d'un champ d'intervention à explorer afin de lever cet obstacle.
L'Ircantec, la retraite complémentaire publique, à l'origine de cette rencontre rassemblant différents acteurs de l'intergénérationnel, contribue, par cette action, à améliorer la diffusion de l'information.

L'enquête TNS-SOFRES a été réalisée à la demande de l'Ircantec, auprès d'un échantillon représentatif de Français, afin de mieux cibler les besoins et attentes d'un « vivre ensemble ».
L'occasion de faire le point sur les motivations et les freins à l'action des Français dans le domaine de l'intergénérationnel et de les analyser au travers du prisme des acteurs institutionnels.


L'intergénérationnel, une manière de réinventer le lien social

  • 63% des Français estiment que les relations entre générations sont moins fortes qu'il y a 20 ans.
  • Cette impression est contredite par les faits : 82% des Français participent en effet à une activité de solidarité intergénérationnelle.
  • Un quart des Français estiment que les régimes de retraite devront jouer un rôle très important dans le développement des actes de solidarité intergénérationnelle.



L'intergénérationnel en actes : une grande diversité qui ne limite pas aux relations familiales

  • L'entraide constitue la principale motivation des Français (79%).
  • Les aides en nature et le fait de prendre des nouvelles des voisins plus âgés constituent les principales activités de solidarités intergénérationnelles.



Des freins qui subsistent

  • 66% des Français n'ont pas envie de partager un logement avec une personne d'une autre génération.
  • 65% des personnes non engagées déclarent manquer de temps.




Le mécénat de l'Ircantec

Lancé en 2011 à l'occasion du 40e anniversaire de l'institution, le mécénat de l'Ircantec porte sur deux axes :

  • la cohabitation intergénérationnelle,
  • le partage de savoir-faire entre générations.


L'engagement de l'Ircantec prend les deux formes suivantes :

  • un soutien financier apporté aux projets de structures œuvrant dans l'un des deux axes de mécénat.
  • l'organisation d'un rendez-vous annuel, rassemblant dans un même lieu, des experts et des associations œuvrant dans le domaine de l'intergénérationnel.







Enquête TNS SOFRES : Les Français et l'intergénérationnel - Note de Synthèse

Enquête TNS SOFRES : Les Français et l'intergénérationnel - Note de Synthèse




Note de synthèse Ircantec - décembre 2013


La présente note a été rédigée dans le respect des procédures Qualité de TNS Sofres.
Elle a été validée par : Emmanuel RIVIERE, Directeur d’unité Stratégies d’opinion


L’IRCANTEC, régime de retraite complémentaire obligatoire par répartition et par points du secteur public, dédié aux agents non titulaires de l’État et des collectivités publiques, a engagé depuis 2011 une politique de mécénat au profit de la solidarité intergénérationnelle.

L’IRCANTEC a demandé à TNS Sofres de réaliser une enquête auprès d’un panel national représentatif des Français âgés de 15 ans et plus afin de mieux cibler les besoins et les attentes d’un « vivre ensemble ».

Les résultats de l’enquête ont été présentés le 17 décembre 2013, à l’occasion de la « 3ème rencontre nationale de l’IRCANTEC », organisée dans le cadre de son mécénat.


1. L’intergénérationnel, une manière de réinventer le lien social

Le pessimisme collectif des Français ne se résorbe pas et de nombreuses analyses dressent désormais le portrait d’une France qui a peur de l’avenir, exclut et se fracture.
Le « c’était mieux avant » se reflète dans notre enquête : 63% des Français estiment que les relations entre générations sont moins fortes qu’il y a 20 ans, un jugement partagé par toutes les tranches d’âge.

Pourtant, même si ce pessimisme collectif se répercute sur leur façon de penser ou de voir le monde, les Français parviennent encore à fabriquer du lien social et le réinventent.
L’importance accordée aux liens intergénérationnels en témoigne : 97% des Français disent avoir déjà participé à une activité de solidarité intergénérationnelle dont 82% qui y participent actuellement.

Concrètement :

  • 73% des Français déclarent avoir déjà apporté une aide en nature à leurs parents (services  domestiques, soins, aides à la vie quotidienne) et 52% à leurs enfants adultes ou petits enfants.
  • 73% disent prendre régulièrement des nouvelles de leurs voisins plus âgés.
  • 48% déclarent apporter une aide en nature à des tiers d’une autre génération.

On note toutefois des disparités par âge :

  • Les plus jeunes (moins de 35 ans) aspirent à des activités qui touchent à la transmission des savoirs et aux échanges en matière d’éducation et d’apprentissage (ce qu’ils ont déjà fait ou ce qu’ils aimeraient faire : initier des jeunes à un métier, faire du soutien scolaire, donner des cours de musique, d’informatique... à des personnes âgées ou intervenir dans des écoles ou universités).

  • Les plus âgés (50 ans et plus) sont davantage dans le présent (ils participent déjà à ces activités) et dans l’entraide avec leurs cercles de proximité (prendre des nouvelles des voisins, apporter une aide financière ou en nature à leurs enfants).



2. Des relations intergénérationnelles jugées essentielles pour les Français

Si les actes de solidarité intergénérationnelle apparaissent comme essentiels pour les Français (c’est notamment le cas de l’aide en nature apportée à ses parents ou enfants, la transmission des savoir-faire ou le soutien scolaire), leur motivation principale est la volonté d’entraide.

  • En effet, 79% des personnes qui s’engagent dans ce type d’activités le font pour venir en aide aux autres.

  • Ils sont par ailleurs 54% à le faire pour des raisons familiales, 55% pour être en contact avec les autres et 46% pour apprendre des choses (surtout les plus jeunes).


En revanche, selon le type d’engagement, des freins subsistent.

Une majorité de Français - et notamment les personnes âgées - ne souhaitent pas :

  • Partager un logement avec une personne d'une autre génération ne faisant pas partie de leur famille (66% pour l’ensemble des Français, 73% pour les personnes âgées de 65 ans et plus).
  • Donner des cours à des personnes âgées (50% pour l’ensemble des Français).
  • Participer à des activités culturelles en maison de retraite ou à l'hôpital (49% pour l’ensemble des Français, 62% pour les personnes âgées de 65 ans et plus).


Le premier frein à l’engagement est le manque de temps, et ce, quel que soit l’âge.
En deuxième lecture, on peut noter une absence de volonté de contribuer à la solidarité intergénérationnelle (« ce n’est pas une priorité pour moi » ou « je n’en ai pas envie »).


3. Focus sur les champs d’intervention du mécénat de l’IRCANTEC

3.1 La cohabitation intergénérationnelle

La cohabitation intergénérationnelle est une activité qui n’est plus exceptionnelle : 10% d es F rançais déclarent avoir déjà partagé un logement avec une personne d'une autre génération et 24% disent vouloir le faire.
Quand on le fait, c ’est avant tout pour rendre ou échanger des services (83%).

Nous noterons que :

  • Les femmes ont plus tendance à rechercher la réassurance : pour 52% d’entre-elles, c’est pour rester dans leur domicile et pour 46%, c’est pour se sentir plus en sécurité.
  • Les jeunes sont plus en recherche de praticité : 69% des moins de 25 ans cherchent à faire des économies et pour 55% cela facilite la recherche d’un logement.

A l’inverse, le manque d’envie de partager son quotidien apparait comme le principal frein à la cohabitation intergénérationnelle, et ce, quel que soit la génération concernée.
Par ailleurs, les plus jeunes sont plus nombreux à préférer vivre avec des personnes de leur âge que les personnes plus âgées.

3.2 L’intergénérationnel dans l'éducation

L’appétence de transmettre son savoir-faire est plus forte en direction des jeunes que vers les personnes âgées :

  • 7 Français sur 10 sont prêts à transmettre leur savoir-faire ou leurs connaissances et expériences professionnelles aux plus jeunes.
  • Ils ne sont que 53% à vouloir le faire vers les personnes âgées.

Heures de volontariat, sorties scolaires, cours pour promouvoir les relations intergénérationnelles... quelles qu’elles soient, les activités intergénérationnelles à l’école sont très bien perçues par les Français.
A ce titre, 85% d’entre eux trouvent que mettre en place des heures de volontariat pour que les élèves s’occupent des personnes âgées est une bonne idée.


4. Et demain ? On poursuit son engagement !

S’engager dans des actes de solidarité intergénérationnelle semble être un phénomène durable.
Plus de 8 Français sur 10 déjà engagés dans des activités intergénérationnelles déclarent vouloir continuer à le faire ; ils sont même 4 sur 10 à vouloir le faire avec certitude.

Les attentes des Français envers les institutions sont d’ailleurs fortes à ce sujet :
pour 93% des Français, les associations ont rôle important à jouer dans le développement des actes de solidarité entre des personnes d’âges différents, 91% pour les communes et 77% pour les régimes de retraite.


A propos de l'étude

L'étude a été réalisée par téléphone auprès d’un échantillon représentatif de 1 007 Français âgés de 15 ans et plus.
Sa représentativité est assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage - et stratification par région et catégorie d’agglomération).
Le terrain est été réalisé du 20 au 27 novembre 2013.





Les projets intergénérationnels soutenus par l'Ircantec depuis 2011

Les projets intergénérationnels soutenus par l'Ircantec depuis 2011





Bilan des projets intergénérationnels soutenus par l'Ircantec depuis le lancement de la politique de Mécénat en 2011

33 dossiers soutenus en 3 ans

  • Cohabitation intergénérationnelle
    2011 = 3
    2012 = 6
    2013 = 6

  • Partage de savoir-faire
    2011 = 1
    2012 = 7
    2013 = 10

  • TOTAL
    2011 = 4
    2012 = 13
    2013 = 16




Projets 2013 soutenus par l'Ircantec

COHABITATION INTERGÉNÉRATIONNELLE : 6 projets

  • ESDES
    Intergénérations (Réseau LIS) - 23, place Carnot - 69002 Lyon
    Tél : 06 81 14 82 65 - cvanney@univ-catholyon.fr - www.esdes-intergenerations.net

    Objet
    : Mise en relation de personnes âgées, avec des jeunes, pour apporter une réponse à l’isolement des premières et aux problèmes de logement des seconds.

    Projet
    : Création d’une nouvelle plaquette, support de promotion et de développement et d’un nouveau logo.


  • AIDER
    Ecosite Val de Drôme - 26400 Eurre
    Tél : 04 75 40 99 24 - s.lavalle@aider-initiatives.fr - www.aider-initiatives.fr

    Objet : AIDER intervient en appui aux initiatives de développement local qui ont des répercussions favorables sur l’emploi rural en général, en particulier sur les territoires drômois et ardéchois.

    Projet : Habitat solidaire dans le parc public : développement de la cohabitation et mise en place d’une expérimentation de colocation solidaire.


  • LA LOGITUDE
    Hôtel de Ville 53, rue Louis Pasteur - 84310 Morières les Avignon
    Tél : 06 30 82 86 60 - lalogitude@gmail.com - www.lalogitude.com

    Objet : Mise en relation des personnes âgées seules ayant un espace d’habitation libre, et des étudiants, jeunes travailleurs ou toute personne à la recherche d’un logement à coût modéré ou gratuit.

    Projet : Réalisation d’un film documentaire « Cohabitation intergénérationnelle et Solidaire » : film sur la vie des binômes, diffusion sur chaînes de télévision locale, et formation à la Protection Civile.


  • LIEN
    Maison des associations - 1018 quartier du Grand Parc - 14200 Hérouville-Saint-Clair
    Tél : 06 14 37 12 90 - contact@associationlien.fr - http://associationlien.fr/

    Objet : Mise en relation des seniors disposant d’espaces d’habitation libres et des jeunes à la recherche d’un logement, dans le but de prévenir l’isolement des personnes âgées, d’augmenter leur sécurité, de répondre au problème de pénurie de logement rencontré par les étudiants, par les jeunes travailleurs ou demandeurs d’emploi.

    Projet : Déploiement de l’activité de l’association LIEN à l’échelle de la région de Basse-Normandie.


  • BUREAU INFORMATION JEUNESSE (BIJ)
    Esplanade du Masloin - Rue Sarah Bernardt - 56100 Lorient
    Tél : 02 97 84 94 50 - asso@bij-lorient.org - http://www.ij-bretagne.com/

    Objet : Centre de Ressources pour les jeunes âgés de 15 à 30 ans.
    Information sur tous les sujets : enseignement, métiers, emploi, formation, vie pratique, santé, logement, loisirs, culture, mobilité internationale.
    Accueil, information et accompagnement en accès libre, accueil anonyme.
    Structure labellisée par le Ministère de la jeunesse et des sports.

    Projet : 1 Toit, 2 Générations : réalisation de flyers, affiches, logo, livret d’accueil pour les jeunes, stands d’information sur les marchés des différentes communes, ateliers d’information


  • DIGI (DOMICILE INTER-GÉNÉRATIONS ISÉROIS)
    1, Place de Metz - 38000 Grenoble
    Tél : 04 76 03 24 18 - Digi-gre@wanadoo.fr - http://digi38.org/

    Objet : Mise en oeuvre d’un dispositif partenarial d’habitat intergénérationnel ayant pour finalité l’échange solidaire d’un logement entre une personne âgée et un jeune afin de prévenir l’isolement de la personne âgée et répondre à la pénurie de logements des jeunes.

    Projet : Développer le réseau LIS France (Logement Intergénérationnel Solidaire) pour améliorer les offres de services proposées par les associations du réseau : logo, site internet, plaquettes.



PARTAGE DE SAVOIR-FAIRE : 10 projets

  • COLISÉE THÉÂTRE DE ROUBAIX
    Rue de l’Epeule - 59100 ROUBAIX
    Tél : 03 20 24 84 46 - sandrine.dovergne@coliseeroubaix.com - www.coliseeroubaix.com

    Objet : Diffusion et sensibilisation aux arts vivants.
    À côté d’une programmation riche et destinée à tous les publics, le Colisée souhaite développer des actions plus en profondeur et en proximité autour du partage d’expériences sensibles.

    Projet : Des coulisses à la Scène, des compétences en partage grâce au « Spectacle vivant » : atelier créativité (thème du costume), réalisation d’affiches, dépliants ludiques, site Internet.


  • ADGVE
    (Association départementale gens du voyage de l’Essonne) - CE 4544 - 16, rue du Bel Air
    ZI de l’Eglantier - 91045 Lisses Evry Cedex
    Tél : 01 60 86 06 16 - adgve@wanadoo.fr - http://www.adgve.com/

    Objet : Contribuer dans le département de l’Essonne, et le cas échéant dans d’autres départements, à la reconnaissance et à la prise en compte des populations Tsiganes, gens du Voyage dans les politiques publiques sociales, sanitaires, scolaires, économiques, culturelles et urbaines.

    Projet : À chacun son cirque : montage film et création d'un DVD en vue d’une diffusion auprès des familles des divers partenaires sociaux.


  • L’OUTIL EN MAIN D’ANGERS
    41, rue de la Maître Ecole - 49000 Angers
    Tél : 06 03 43 44 35 - Etienne.jacky@sfr.fr - http://www.loutilenmain.fr/

    Objet : Accueillir et initier des enfants aux métiers du Patrimoine par des gens de métiers, Professionnels retraités.

    Projet : Bénévoles à vos outils : compléments d’agencement cuisine et atelier de préparation pour les enfants et bénévoles.


  • CCAS DE CREIL
    80, rue Victor Hugo - 60100 Creil
    Tél : 03 44 62 70 26 - Jacqueline.ramelet@mairie-creil.fr - http://www.sanitaire-social.com/

    Objet : Animer une action générale de prévention et de développement social dans la commune, en liaison étroite avec les institutions publiques et privées.

    Projet : De la culture du jardin au jardin des cultures : ateliers intergénérationnels autour d’un jardin potager et floral dans les espaces verts de la résidence personnes âgées de Creil.


  • ATELIER PAULE’ART
    47, avenue Gambetta - 83500 La Seyne-Sur-Mer
    Tél : 06 28 78 16 28 - Association.atelier.art@gmail.com - http://associationatelierpauleart.emonsite.com/

    Objet : Découverte des métiers artisanaux à travers l’art.

    Projet : Connaissance technique et savoir faire à travers l’art et des métiers artisanaux : ateliers, (moulage, peinture à la cire, pyrogravure, poterie,...)


  • LA COMPAGNIE DES CHIMÈRES
    13, rue Victor Schoelcher - 25300 Pontarlier
    Tél : 06 88 59 42 58 - chimeresetcie@aol.com
    http://la-compagnie-des-chimeres.association-club.mygaloo.fr/

    Objet : Mener et faire se conjuguer : le développement des pratiques et activités théâtrales dans toutes les situations d’éducation, la création théâtrale, la promotion de la lecture.

    Projet : Le Jardinier - Projet Mémoire et Transmission :
    Spectacle pour dire par le théâtre le temps qui passe, la mémoire qui s’efface ce que l’on oublie et ce que l’on transmet.


  • TOUT AUTRE CHOSE
    13, rue Rodier - 75009 Paris
    Tél : 01 45 26 17 48 - palmer@club-internet.fr - www.toutautrechose.fr

    Objet : Développer du lien social de proximité, ainsi que l’écoute et l’accompagnement des personnes en difficulté ou fragilisées.

    Projet : Partage de savoirs au travers des âges : atelier d’écriture, rédaction d’un « livre-mémoire » du 9e arrondissement.


  • ÉCARTS
    55, avenue Laplace- 94110 Arcueil
    Tél : 01 49 12 03 29 ou 06 87 30 23 42 - anisgras@lelieudelautre.fr - www.lelieudelautre.com

    Objet : Conception, réalisation, production et diffusion de projets artistiques, culturels et pédagogiques (événements, expositions, spectacles, réalisations cinématographiques, audiovisuelles et multimédia, édition, formation).
    Écarts vise particulièrement des projets permettant des rencontres entre la création artistique et l’invention de nouvelles formes de socialités, de travail et d’urbanités.

    Projet : La Belle-Ecole, plateforme de transmission Intergénérationnelle : Plateforme d’apprentissage et d’expérimentation par l’art, destinée aux structures scolaires, accueils de loisirs, groupes de retraités,...


  • LA PAUSE ENCHANTÉE
    EHPAD Le Marensin - 66, rue des Arts - 40260 Castets
    Tél : 05 58 55 09 60 - a.dumont@castets.fr - http://la-pause-enchantee.association-club.mygaloo.fr/

    Objet : Favoriser l’organisation d’activités culturelles, ludiques visant à rompre l’isolement des personnes âgées.
    Diversifier et développer les animations proposées.
    Favoriser la rencontre et l’échange entre les âges (tisser du lien social entre les générations).

    Projet : Le plaisir dans l’assiette : partage de savoir-faire culinaire des personnes âgées de l’EHPAD en direction des enfants de la commune (ateliers, confection de repas d’antan).


  • LA LICORNE
    Grand’Cour - 49190 Rochefort-Sur-Loire
    Tél : 06 84 51 83 50 - Sandrine.pincemaille@free.fr - http://www.atelierdelalicorne.com/

    Objet : Promotion et développement de l’art textile.

    Projet : La grande tapisserie de Rochefort-sur-Loire et ses environs : réalisation d’une grande tapisserie (le thème sera issu d’un appel à projet), par les habitants de Rochefort-Sur-Loire et des communes environnantes, à partir de l’âge de 6 ans.






Habitat intergénérationnel



La solution du logement pour les jeunes et seniors : l'intergénération, l'actualité, les solutions du logement intergénérationnel. Une réponse également à la pénurie de logement, la baisse des pensions et à la hausse des loyers.

Demande de documentation

Recevez une documentation sur les possibilités de location ou achat en résidence senior.

En cliquant sur le bouton ENVOYER vous acceptez d’être contacté par mail ou téléphone par les opérateurs de résidences services répondant à votre demande

Conditions d'utilisation

Ces informations sont nécessaires à notre société pour traiter votre demande. Elles sont enregistrées dans notre fichier de clients et peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès et de rectification auprès de notre service clientèle (cf mentions légales en bas de page).


FERMER