Location en Résidence Seniors NEUVE
CAHORS, ouverture Avril 2023
En savoir +

Quelles solutions pour l'habitat des seniors à l'Horizon 2030-2050? La résidence senior appelée à se développer fortement

Le rapport rédigé par le Haut-Commissariat AU PLAN et le Think Tank Matières Grises tente d’apporter un éclairage précis sur le sujet.

Publié le 11 février 2023

Les personnes âgées de 85 ans et plus qui sont un peu plus de 2 millions aujourd'hui seront près de 5 millions en 2050. Comment appréhender cet enjeux en termes de logement adapté ?

Les travaux de la DREES indiquent qu'entre 2030 et 2050, le nombre de personnes âgées modérément ou sévèrement dépendantes évoluera de 2,2 à 2,9 millions

Alors quelle solution choisir entre le maintien à domicile, les différentes solutions de logements collectif comme les habitats partagés, le co-living senior, les résidences senior, l'habitat intergénérationnel ou encore les EHPAD ?

Le rapport rédigé par le Haut-Commissariat AU PLAN et le Think Tank Matières Grises tente d'apporter un éclairage précis sur le sujet.

L'étude recense un éventail de 3 offres adaptées

  • Vieillir à domicile
  • Inventer d'autres « chez soi » en s'appuyant sur l'habitat alternatif
  • Et comme l'Ehpad est indispensable ..., réinventons l'Ehpad

L'enjeux démographique



Vers une belle croissance du nombre de Résidences Seniors

Extrait du rapport:

Sur la base de ces répartitions ajustées et à partir de nos projections démographiques, nous avons estimé le nombre de places à créer sur la période 2030 - 2050 en habitat alternatif et en Ehpad (selon une hypothèse de transfert de 2 % des personnes sévèrement dépendantes du domicile à l’habitat alternatif et une hypothèse de transfert de 12 % de cette population) :


Sur l’habitat alternatif, nous anticipons une hausse de la demande à hauteur de 111 500 places d’ici 2030 puis 104 000 places supplémentaires entre 2030 et 2050 sur la base de l’hypothèse basse (2 %) de « transfert » de personnes sévèrement dépendantes du domicile à l’habitat alternatif. Dans le cas de l’hypothèse haute (12 %), ce sont 180 500 places qu’il faudra créer d’ici 2030 puis 123 000 supplémentaires jusqu’en 2050.


Cette croissance exponentielle (+30 % ou +50 % selon les scénarios) peut sembler irréaliste. Or, si l’on considère le développement annoncé par les opérateurs du secteur des RSS (72 à 144 000 logements d’ici 2040) et que l’on y ajoute l’objectif de création de 150 000 places d’habitat inclusif porté par le collectif qui s’est appelé « 150 000 en 2030 », l’ambition semble bien plus réaliste.


La répartition entre habitat inclusif et RA ou RSS ne peut, quant à elle, pas être spécifiée à l’échelle nationale. Le choix entre l’une ou l’autre option devra se faire territoire par territoire, selon les besoins et les spécificités de chaque bassin de vie. 

Notez ici que sur les Ehpad, la réduction du nombre de places inscrite à horizon 2030 s’explique par le transfert » d’une partie des personnes âgées autonomes et modérément
dépendantes vers l’habitat inclusif et par le fait qu’en 2030, le nombre de personnes de 85 ans et plus (public cible des Ehpad) n’aura pas encore commencé à croître significativement. Par conséquent,


il ne s’agira évidemment pas de fermer des places d’Ehpad mais cela doit se comprendre comme une certaine stabilité jusqu’à 2030, tout en se préparant pour la création de plus de 60 000 places supplémentaires à horizon 2050


Documents associés


Actu Marché



Marché des résidences avec services pour senior : suivre l'actualité du marché des résidence seniors, découvrir les dernières données des études de marché, les mouvements de principaux opérateurs, les ventes en blocs de résidence senior ... bref l'espace incontournable des opérateurs du marché des résidences services pour Senior et du Logement pour Senior

Besoin d'informations ?

Un conseiller vous recontacte gratuitement



Derniers T2 à vendre en Résidence Seniors
LATTES (Sud Monpellier)
En savoir +