Les effets pervers de la loi ALUR pour le logement des Seniors

une fausse bonne idée selon Bernard Cadeau, président du réseau ORPI ... qui conduit à une forme de discrimination

Publié le 04 septembre 2015
Les effets pervers de la loi ALUR pour le logement des Seniors

C'est une autre des mesures de la Loi ALUR mise en place le 1er août 2015 :

on a beaucoup parlé de l'encadrement des loyers, moins de l'élargissement de la protection des seniors. Alors qu'auparavant, tout propriétaire souhaitant récupérer son logement en fin de bail devait reloger ses locataires si ceux-ci avaient plus de 70 ans et des ressources correspondant à un smic et demi au maximum, depuis le 1er août 2015, l'obligation est étendue à tous les locataires de plus de 65 ans ayant un niveau de revenu équivalant à celui donnant droit aux logements sociaux.

D'une mesure favorable aux locataires, Bernard Cadeau, Président du réseau ORPI, explique les effets pervers :

« L'intention est bonne, mais à vouloir trop protéger les locataires, on finit par créer un environnement et des conditions qui leurs sont défavorables. Le danger est que les propriétaires, face à cette disposition, favorisent largement les jeunes et les familles au moment de louer leur logement, plutôt que de prendre le risque d'avoir des difficultés pour le récupérer en fin de bail s'ils louent à des seniors. Par conséquent, les personnes de plus de 65 ans aux revenus modestes vont être victimes d'une vraie discrimination à la location.

C'est une perspective inacceptable pour ORPI : la non-discrimination est un principe de base dans nos agences, et nous mettons un point d'honneur à accueillir et accompagner toute personne dans son projet sans aucune distinction. Avec cette mesure, on va simplement desservir ceux que l'on cherchait à protéger.

La question du logement et des seniors est une vraie problématique dans une société confrontée au vieillissement de sa population. Chez ORPI, nous proposons la mise en place d'une mesure simple : un compte épargne immobilier bloqué et libérable après 65 ans. Abondé pendant la vie active et bonifié par les établissements bancaires, il constituerait à la fin de l'activité professionnelle un capital disponible pour se loger, financer des travaux ou encore aider les siens à se loger... et profiter sereinement de sa retraite. »


Réglementation



Espace dédié aux professionnels de l'univers des résidences avec services pour seniors, de l'habitat, du logement et de l'immobilier pour les seniors. Le rendez vous des prestataires et fournisseurs de ce secteur : services, produits, infos marché, emploi, financement ...

Demande de documentation

Recevez une documentation sur les possibilités de location ou achat en résidence senior.

Conditions d'utilisation

Ces informations sont nécessaires à notre société pour traiter votre demande. Elles sont enregistrées dans notre fichier de clients et peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès et de rectification auprès de notre service clientèle (cf mention légales en bas de page).


FERMER