Les Girandières de Dinan. Une résidence vivante et ouverte vers l'extérieur

Tour d’horizon des activités proposées au sein de l’établissement aux côtés de Fabienne Briche, animatrice de la résidence.

Publié le 11 juin 2019
Les Girandières de Dinan. Une résidence vivante et ouverte vers l'extérieur

Implantée dans le quartier Duguesclin-Beaumanoir, la résidence Les Girandières de Dinan est un lieu de vie résolument ouvert sur l'extérieur. Tour d'horizon des activités proposées au sein de l'établissement aux côtés de Fabienne Briche, animatrice de la résidence.

La rédaction

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ? Quel est votre parcours ?

Fabienne Briche

J'ai 47 ans et je suis animatrice au sein de la résidence pour seniors Les Girandières de Dinan. Mon parcours est plutôt atypique. J'ai fait une formation aux Beaux-Arts et deux ans d'architecture. J'ai par la suite été artiste fresquiste durant plusieurs années. Je suis aussi éducatrice sportive : j'ai travaillé pendant une dizaine d'années dans une salle de remise en forme donc j'ai l'habitude de la relation musique/mouvement. Je suis également aide médico-psychologique et sophrologue. C'est sur le tard que je me suis reconvertie en AMP en intégrant une formation en alternance en EHPAD dans le Var. Je souhaitais exercer un métier créatif et être proche des personnes âgées me plaisait. En qualité d'animatrice aux Girandières de Dinan, je peux finalement utiliser toutes mes compétences dans un seul et même métier.

La rédaction

Vos compétences sont donc multiples et se complètent

Fabienne Briche

Oui, absolument. Il n'y a qu'en musique que je n'ai pas de formation. C'est pourquoi je fais venir des intervenants à la résidence. Je me suis toutefois mise au chant pour mes animations parce qu'il y avait cette demande de la part des résidents (les animations musicales ont un fort taux de fréquentation). La polyvalence m'intéresse, j'aime apprendre et « apprendre à vieillir » en fait partie. Finalement, le vieillissement est notre avenir à tous. C'est un phénomène naturel, cela m'a donc paru évident de m'orienter vers ce secteur.

La rédaction

Qu'est-ce qui vous a amenée jusqu'aux Girandières de Dinan ?

Fabienne Briche

Je suis tombée sur un article dans le journal local qui annonçait l'ouverture prochaine de la résidence. J'étais alors dans la région depuis peu. Dans l'article, l'ancienne directrice précisait qu'ils allaient bientôt recruter un animateur. J'ai donc envoyé ma candidature et j'ai été embauchée. J'avais envie de sortir du milieu médicalisé, de travailler dans un environnement où le rythme des personnes n'est pas dicté par le médical. Le rythme de vie personnel est difficile à respecter en EHPAD. Or, je trouve que c'est une source de souffrance physique et morale pour les gens. Toute personne a besoin d'avoir un but quand elle se lève le matin, un objectif qui donne sens à son quotidien. Cela va au-delà de l'âge et de la santé. Pour moi, l'animation, c'est ça : c'est rallumer cette flamme qui va donner « l'envie d'avoir envie ». C'est pour moi un grand bonheur d'exercer ce métier au quotidien. Je me sens utile, c'est très gratifiant.

La rédaction

C'est important pour vous de « rallumer cette flamme » ?

Fabienne Briche

Je me retrouve parfois face à des personnes qui n'ont plus l'envie. Elles ne sont pas forcément malades mais elles n'ont plus envie de s'investir, de faire des projets ou d'avoir une activité qui leur plaisait pourtant avant. Leur perte d'énergie est tout simplement liée à plus de fatigabilité et à la peur de ne plus être capable. En tant qu'animatrice, j'essaie sans arrêt de les stimuler, de les inciter en trouvant un juste milieu. Je dois m'adapter à chaque personne.

La rédaction

Quand avez-vous rejoint Les Girandières de Dinan ?

Fabienne Briche

Il y a 3 ans. Auparavant, je travaillais en EHPAD dans le Var. J'y suis restée 3 ans et demi et c'est là que j'ai effectué ma formation en alternance. Je suis venue chercher en Bretagne des températures plus rafraîchissantes !

La rédaction

Comment vivez-vous votre métier au quotidien ? Qu'apportez-vous aux résidents ?

Fabienne Briche

J'essaie surtout de leur apporter le sourire et la bonne humeur, ce qui est déjà très important. J'essaie de limiter leur sentiment d'ennui tout en m'adaptant à leurs possibilités, de leur faire découvrir des choses nouvelles qu'ils n'osent pas faire tout en stimulant leurs capacités résiduelles.

La rédaction

Comme quoi ?

Fabienne Briche

Le bowling, par exemple. Certains résidents n'avaient jamais joué de leur vie ! Ils ne pensaient pas en être capables mais en jouant, ils ont pris du plaisir. Il y a aussi les vidéoconférences que nous mettons en place et qui sont suivies d'échanges. Elles nous permettent d'apprendre de nouvelles choses, nous en rappellent d'autres et favorisent la création de lien social entre nous. Je dis « nous », car je ne m'exclus pas du groupe ! Entre l'équipe, les résidents et les personnes extérieures, la relation intergénérationnelle est permanente. Les interactions avec l'extérieur sont d'ailleurs très importantes et à préserver pour que la résidence seniors ne soit pas un « vase clos ».

La rédaction

Parlez-nous de ces échanges intergénérationnels.

Fabienne Briche

Nous travaillons avec le centre aéré de Dinan. Cette année, nous avons monté un projet de conte illustré avec les enfants que nous voyons une fois par mois. Le conte est écrit avec eux à partir de leur scénario que l'on a mis en mots. C'est totalement loufoque mais c'est leur création ! Nous sommes en train de réaliser les décors de ce conte que l'on se racontera mutuellement. Il y aura un autre partage avec le centre aéré pour Halloween.

La rédaction

Quelles sont vos sources d'inspiration pour l'animation ?

Fabienne Briche

Le journal et les sites d'agendas locaux, l'office du tourisme, les animations d'autres professionnels. Je cherche en permanence des informations qui pourraient être adaptées telles que des événements culturels, des lieux à visiter accessibles et adaptés, etc.

La rédaction

Vos activités génèrent surement des retours presse ?

Fabienne Briche

Oui, soit nous sollicitons la presse, soit elle vient directement à nous. Je communique aussi beaucoup avec d'autres animateurs, intervenants et partenaires, les instances administratives (Mairie, CCAS, CLIC...) ainsi qu'avec d'autres secteurs sociaux (associations, milieu de l'enfance...). C'est l'occasion d'échanger avec tous ces milieux, d'élargir notre réseau et de rappeler à tous que l'on existe.

La rédaction

Vous avez participé à des projets de prévention ?

Fabienne Briche

Oui, il s'agit de projets de prévention pour accompagner le vieillissement (atelier mémoire PEP'S EUREKA et APA'ctif, activités physiques adaptées). Les gens ont souvent une image négative des personnes âgées en EHPAD, il faut donc expliquer qu'une alternative est possible. La perte d'autonomie touche seulement 1/3 de la population statistiquement. Cela veut dire que les 2/3 de seniors restants ne vivront pas cette déficience. Cette information peut aider les gens à se projeter autrement, sans considérer uniquement l'aspect négatif. A titre personnel, j'anime bénévolement un atelier de sophrologie adaptée dans un PASA (Pôle d'Activités Spécialisé Alzheimer) auprès d'un public mixte composé de résidents et de soignants.

La rédaction

C'est vrai que dans les médias on parle beaucoup de la perte d'autonomie, ce qui est angoissant.

Fabienne Briche

Tout à fait, c'est même anxiogène ; c'est une perte de liberté. Je connais certaines personnes qui vivent en EHPAD alors qu'elles n'ont pas forcément lieu d'y être parce qu'elles ne savent pas que d'autres solutions existent ; sans parler des personnes isolées qui souffrent de solitude.


La rédaction

Comment planifiez-vous vos animations ?

Fabienne Briche

Lorsque je suis arrivée aux Girandières, je suis allée me présenter individuellement à chaque résident. Nous avons échangé sur leurs envies, les activités qui les intéressaient, etc. J’utilise assez peu les jeux de société car les résidents organisent déjà leurs propres parties tous les soirs. Je propose donc d’autres activités que l’on a choisies ensemble : sophrologie, activité physique, chant. Tous les trois mois, on se réunit pour faire un point sur les activités que l’on maintient ou non, sur les idées et attentes des résidents. On se concentre sur ce qui marche. J’aime aussi les inciter à découvrir de nouvelles choses. C’est pourquoi dans les ateliers musicaux j’introduis à la fois des chansons qu’ils connaissent et d’autres qu’ils ne connaissent pas et ne sont pas forcément de leur génération. Ils peuvent ainsi faire travailler leur mémoire et faire des découvertes qui les lient à leurs enfants ou petits-enfants. Nous essayons aussi d’initier nos résidents aux nouvelles technologies. Lorsque je me connecte aux plateformes de musique, ils accrochent tout de suite, c’est important de les familiariser à cela. Sinon, je propose des activités en fonction des saisons, notamment des sorties en bord de mer aux beaux jours. Nous sommes en Bretagne et les lieux de promenade côtière sont nombreux. Nous avons participé cette année à la fête des voisins, une soirée qui casse la routine.

La rédaction

Quels sont les bons souvenirs que vous avez envie de partager avec nous ?

Fabienne Briche

Il y en a plein ! Je me souviens d’un fou rire général provoqué par une résidente lors d’un atelier créatif, c’était un moment très spontané. J’ai beaucoup d’anecdotes, comme cette visite récente de la Ferme d’Antan pendant laquelle nos résidents ont évoqué leurs souvenirs de vie à la campagne avec leurs grands-parents. Il y a aussi la préparation de la fête des familles. Nous avons tourné des vidéos que l’on projette à la fin de l’année. Ces tournages ont généré quelques petits cafouillages qui ont entraîné des fous rires mais aussi des encouragements de la part des résidents. On sentait vraiment une belle osmose entre nous à ce moment-là. Il n’y avait plus de limite d’âge ou de différence entre résidents et non-résidents.

La rédaction

Quels sont vos projets d’animations pour les semaines qui viennent ?

Fabienne Briche

Il y a la fête des familles le 15 juin puis le travail au côté des enfants fin juin. Nous avons une soirée au restaurant le mois prochain et une croisière en bateau en juillet. Ces sorties sont l’occasion de prendre l’air et d’ancrer les personnes dans le moment présent.

La rédaction

Quels sont selon vous les atouts de la structure Les Girandières vis-à-vis des maisons de retraite ou d’autres résidences seniors ?

Fabienne Briche

Je dirais la qualité de l’accompagnement parce que les équipes sont très présentes, aussi bien les auxiliaires de vie que l’équipe du restaurant, par exemple. Il y a vraiment une attention toute particulière qui est portée sur le service et l’humain. Je sais que dans certaines structures, moyens et personnel manquent. Sans vouloir généraliser, le ratio de personnel par rapport au nombre d’usagers est très bon aux Girandières en comparaison d’autres établissements que j’ai pu visiter. La sécurité des personnes est assurée et l’accompagnement garanti par des professionnels compétents.

La rédaction

Votre différence réside donc dans le service et l’humain.

Fabienne Briche

Oui, je le crois. Il n’y a pas d’anonymat dans la résidence. On connaît le résident dans son contexte familial et social (enfants, cousins, amis…). D’ailleurs, nous veillons à souvent échanger avec les familles et sommes très soucieux des habitudes des résidents, de leur histoire de vie. Nous communiquons beaucoup dans mon équipe. Si nous constatons un problème, nous essayons de le régler ensemble. C’est très important. Il y a de vraies interactions entre les services.

La rédaction

Le mot de la fin à nos lecteurs ?

Fabienne Briche

Nous organisons régulièrement des expositions dans la résidence. Nous valorisons le travail des résidents et faisons également venir des photographes ou artistes externes. Cela permet de créer un lien, de changer de décor et de sensibiliser nos résidents à l’art. Cela donne une image plus valorisante du vieillissement de la société. J’insiste sur ce point car les gens doivent se rendre compte que la plupart des personnes âgées aujourd’hui ne sont pas dans la dépendance.

Infos pratiques :

Les Girandières de DINAN
2, Rue de l'Union
Quartier des anciennes casernes
22100 Dinan
Tel: 0 800 96 99 96

Contacter la Résidence Les Girandières de DINAN





Résidence Service Senior



Résidence Senior : Un annuaire des Résidences avec services pour senior qui vous permet de localiser les résidences seniors partout en France. Découvrez les différentes offres de services et comparer les gestionnaires.

Demande de documentation

Recevez une documentation sur les possibilités de location ou achat en résidence senior.

Conditions d'utilisation

Ces informations sont nécessaires à notre société pour traiter votre demande. Elles sont enregistrées dans notre fichier de clients et peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès et de rectification auprès de notre service clientèle (cf mentions légales en bas de page).


FERMER