Colocation intergénérationnelle : cap sur L'association Vivre Avec à Bordeaux


Vous avez peut-être déjà songé à la colocation intergénérationnelle mais vous ne savez pas comment faire ? Si vous habitez Bordeaux ou ses environs, découvrez l'association Vivre Avec !
Colocation intergénérationnelle : cap sur L'association Vivre Avec à Bordeaux

Comment est né l'association Vivre Avec ?

Vivre avec est né en décembre 2004 après la canicule de 2003. Nous avons pu voir beaucoup de reportage sur ce qu'il s'est passé en Espagne avec l'instauration du logement intergénérationnel. En France ce sont des associations qui s'en occupent. Cependant, entre la mise en place et les premiers demandeurs, nous avons réellement commencé en 2005. Depuis la création, on a réuni près de 300 binômes. En 2013, nous en avons accompagné une quarantaine. Mais on a plus de demandes d'étudiants que de personnes âgées et on essaie donc de trouver plus d'accueillants qui pourraient ouvrir leurs portes aux étudiants.

Quels sont les critères que le jeune doit remplir pour obtenir un logement ?

Du côté des jeunes, il faut être étudiants ou non étudiants mais alors ce sont des cas exceptionnels comme pour les stagiaires ou les plus de 30 ans. Il faut donc principalement être étudiant, avoir maximum 30 ans, avoir de l'intérêt pour la personne âgée, et avoir l'esprit de partage. Pour les plus de 30 ans, ce sont des cas exceptionnels de personnes qui continuent leurs étudiants. C'est en milieu d'année si on a des places mais seulement lorsque les étudiants sont placés. Les plus de 30 ans peuvent se déplacer plus facilement avec une voiture pour vivre hors de bordeaux.

Quels critères la personne âgée doit-elle remplir pour pouvoir accueillir un jeune ?

Pour les personnes âgées, c'est beaucoup plus strict : il faut qu'elles aient une chambre meublée, propre et chauffée. Il ne doit pas y avoir de travaux à faire et le jeune doit pouvoir accéder aux parties communes comme la salle de bain, la cuisine, et toilettes. Il ne doit pas avoir un logement indépendant sans accès aux parties communes. Si la personne âgée n'a qu'une chambre, elle ne pourra pas héberger un étudiant car il ne pourra pas dormir sur le canapé du salon par exemple. La chambre doit être meublée au minimum d'un lit, d'un bureau, d'une armoire (ou d'un placard ou d'une penderie) afin qu'il puisse mettre ses affaires et d'une étagère. Ce doit être comme une chambre étudiante.

Qu'en est-il des tarifs/frais d'inscription ?

Les frais d'inscription sont de 20 euros pour l'étudiant et 30 euros pour la personne âgée. Ensuite, la participation est de 80 euros par mois. Ce n'est pas un loyer, c'est juste une participation. Le maximum demandé est de 100 euros.

Comment doit-on procéder pour faire une demande de logement intergénérationnel ?

La personne âgée nous contacte et on va directement chez elle afin de voir si le domicile est adapté. Si la demande correspond bien à la colocation générationnelle. Elle doit comprendre la place de l'étudiant auprès d'elle. On lui donne alors la charte de l'association à nous retourner signée. L'étudiant doit télécharger sur notre site le dossier et nous le renvoyer. Ensuite on l'appelle pour passer un entretien où on lui explique tout. Ensuite on met en contact la personne âgée et l'étudiant qui sont susceptibles de s'entendre. A la fin de la rencontre, ils choisissent si oui ou non ils souhaitent continuer. Les jeunes passent un entretien avec la psychosociologue. On détermine ensuite si l'étudiant peut obtenir un logement. On donne la priorité aux étudiants qui ont du mal à trouver un hébergement. Après au cours de l'entretien, on voit s'il supportera les contraintes de vivre avec une personne âgée, s'il peut partager, s'il est dans un esprit de tolérance. A la fin de l'entretien l'étudiant dit si oui ou non il sera capable de loger avec une personne âgée.

Est-il possible de mettre fin à la cohabitation avant le terme ?

Oui. Soit parce que les personnes ne s'entendent pas, soit parce que l'étudiant arrête ses études ou parce qu'il ne supporte plus la cohabitation. La personne âgée peut arrêter parce que son état de santé ne lui permet plus d'être autonome ou alors parce que cela ne lui convient finalement pas ou plus. Le jeune est là pour faire présence, pas pour s'occuper de la personne âgée ; il ne doit pas faire la cuisine ni même les soins, etc. Il ne peut pas se substituer au personnel qui intervient à domicile. Mais il peut appeler les secours en cas de problèmes. Par exemple, on a une dame qui a des problèmes cardiaques et dès qu'elle était angoissait, elle appelait le 15. Depuis qu'elle a un étudiant, elle n'a plus besoin d'appeler les secours car elle sait qu'il est présent. La personne âgée retrouve une place au sein de la société, elle se sent utile, elle compte pour l'étudiant qui compte aussi sur elle. Ils peuvent partager un repas ensemble en discutant de la journée passée. Il faut toujours prendre en compte le bien-être des deux. L'étudiant a parfois peur de la solitude et la personne âgée a besoin de présence, de compagnie. Il retrouve une certaine sécurité familiale auprès de la personne âgée. Il a un cadre structuré et après la journée d'études, il se retrouve comme « à la maison » : il a l'écoute de la personne âgée, il ne sera pas seul. Il y a un besoin de partage des deux côtés.

Avez-vous déjà eu des expériences malheureuses ?

Oui. Récemment, on avait une dame trop en attente de présence, trop demandeuse. C'était trop lourds pour elle à supporter, elle a donc choisi d'arrêter la convention. Certains étudiants veulent inviter et ne peuvent pas alors on arrête. On part du principe que lorsque cela ne se passe pas bien dans la colocation, on arrête immédiatement. Mais on a beaucoup d'expériences qui durent.

Le jeune doit-il souscrire à une assurance logement ?

Il doit seulement souscrire à la responsabilité civile. C'est la seule chose que l'on demande dans le dossier.

Quelle conclusion ?

Le logement intergénérationnel est une expérience très enrichissante. Ce n'est pas fait pour tout le monde. Ce sont des relations qui méritent d'être accompagnées. On les accompagne, on les suit, on téléphone, on rend visite si besoin. C'est un moyen pour la personne âgée de rester chez elle le plus longtemps possible dans la limite de son état de santé. L'étudiant n'est pas un garde malade. En amont, cela permet aux personnes âgées de ne pas se laisser aller en ayant quelqu'un chez elle. Cela permet aussi de discuter, de faire des jeux et donc de faire travailler la mémoire des personne âgée. Les bilans faits en fin d'année sont très satisfaisant. Ça rassure les étudiants, les personne âgée.

Vivre avec

Mairie du 5e quartier

44, cours Pasteur

33000 Bordeaux

Tél : 05 57 95 66 02

Aurélie JULIEN

En savoir plus Publié le 18 février 2014

RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Colocation Senior Senior ou Senior Etudiant

Colocation Senior Senior ou Senior Etudiant

Vous cherchez ou proposez une colocation entre senior ou mixte et intergénérationnelle de type senior étudiant. Déposez ou consultez les offres de colocation senior & étudiant dans toutes la France

Résidence avec services pour séniors

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
Suivez CapResidencesSenior.com  sur Google+, l'actualité du logement pour seniors et des résidences avec services pour seniors
Suivez notre flux RSS
FERMER